Pour revenir sur la page d’accueil afin de consulter une autre famille ou pour effectuer une recherche précise sur un patronyme, vous pouvez soit cliquer sur la favicone  V   qui se trouve tout en haut à gauche de la barre d’adresse, soit cliquer sur le bouton « home » ici à droite.

E-mail: kristian06@orange.fr

AVERTY

St-Hilaire-de-Riez, Le Perrier, Notre-Dame-de-Monts, La Barre-de-Monts,

St-Jean-de-Monts, Soullans,

Nantes, La Plaine-sur-Mer (44), St-Jean-de-Boiseau (44), Paris, le Maroc


Déposé le 7 décembre 2017 par Christian Frappier - Ajouts : Philippe Sirot

Sources - Recherches : Registres paroissiaux et d’Etat-Civil (Christian Frappier),

Relevés du CGV, divers Généanet



L’origine de la Famille AVERTY se situe dans le Marais Breton, au nord-ouest de la Vendée, et comme la plupart des familles de ce « pays », elle compte de très nombreux représentants.

La généalogie qui suit a été volontairement simplifiée pour privilégier certaines descendances remarquables, et j’invite les amateurs à consulter le reste de cette famille sur le site « Généanet » et notamment les pages de Jean-Luc AVERTY ou celles de Gérard AVERTY qui représentent chacune un travail colossal qui me semblait inutile de reproduire ici, d’autant que ma démarche consistait essentiellement à chercher des parentés improbables, et j’en ai trouvé quatre, et une cinquième parenté, très remarquable, celle de Jacqueline AURIOL, vient de m’être signalée par Philippe SIROT, amateur de généalogie, ou généalogiste amateur.

Jean-Christophe Averty, réalisateur télé dans les années 60, Annette Bénéteau, grande patronne des bateaux éponymes, Dieudonné, « humoriste », Jacqueline AURIOL, aviatrice, belle-fille de Vincent AURIOL, président de la République, et ma petite-nièce, Louna Frappier.









1. François AVERTY (2048), fut le père d’au moins un fils, qui suit.


2. François AVERTY (1024) (1648), né à St-Hilaire-de-Riez vers 1608, y décédé le 18 février 1680 ; il avait épousé Olive RAYNEAU, née vers 1610, décédée à St-Hilaire-de-Riez le 20 septembre 1656 ; ils eurent plusieurs enfants dont :

1°) Pierre AVERTY (512), qui suit.

2°) François André AVERTY (824), dont la descendance suivra.


3. Pierre AVERTY (512), né vers 1640, décédé à St-Hilaire-de-Riez le 28 septembre 1693 ; il avait épousé Catherine BONNIN (513), dont il eut au moins :

1°) Pierre AVERTY (256), qui suit.

2°) Charles AVERTY, né à St-Hilaire-de-Riez le 6 novembre 1671 ; il épousa d’abord à St-Hilaire-de-Riez le 17 novembre 1688, Marie COUTHOUIS, y née le 14 novembre 1669, fille de Maurice COUTHOUIS et de Marie CHAILLOU ; puis à St-Hilaire-de-Riez le 16 juin 1717, Madeleine BRETHOMÉ, née à St-Hilaire-de-Riez le 25 mars 1695, décédée au Perrier le 8 juin 1775, fille de Louis BERTHOMÉ (258) et de Marie GUYON (259).


4. Pierre AVERTY (256), né à St-Hilaire-de-Riez le 7 novembre 1666 ; il y épousa le 17 novembre 1688, Catherine COUTHOUIS), née à St-Hilaire-de-Riez le 15 novembre 1673, fille de Maurice COUTHOUIS et de Marie CHAILLOU. Dont, entre autres :

1°) François AVERTY, qui épousa Magdeleine CROCHET, née vers 1698, décédée au Perrier le 10 novembre 1759, fille de Jacques CROCHET (260) et de Marie AIRAUD (261) ; dont, entre autres :

1a) Marie AVERTY, née vers 1725, décédée au Perrier le 22 décembre 1788 ; elle y avait épousé le 1 février 1749, Olivier MOURAIN, cultivateur, né vers 1728, décédé au Perrier le 22 décembre 1805, fils de Louis MOURAIN et de Marie THIBAULT ; dont postérité.

1b) Marie Ursule AVERTY, qui épousa au Perrier le 9 janvier 1755, Laurent PETITGARS, né à St-Hilaire-de-Riez le 10 août 1719, y décédé le 10 juillet 1799, fils de Jacques PETITGARS et de Marie BERTHOMÉ ; dont au moins :

2a) Marie Madeleine PETITGARS, née en août 1756 ; elle épousa à St-Jean-de-Monts le 22 novembre 1791, Pierre MOURAIN, laboureur, fils d’Olivier MOURAIN et de Marie AVERTY (voir ci-dessus). Dont postérité.

2°) Pierre AVERTY (128), qui suit.

3°) Charles AVERTY né au Perrier vers 1708, y décédé le 9 décembre 1748 ; il avait épousé à St-Hilaire-de-Riez le 11 février 1733, Louise BERTHOMÉ, née à St-Hilaire-de-Riez le 4 septembre 1708, décédée au Perrier le 10 juillet 1776, fille de Louis BERTHOMÉ (258) et de Marie GUYON (259) ; dont postérité.


5. Pierre AVERTY (128), né au Perrier vers 1692, y décédé le 15 mai 1740 ; il avait épousé à St-Hilaire-de-Riez le 20 février 1719, Catherine BERTHOMÉ (129), née à St-Hilaire-de-Riez le 2 décembre 1697, fille de Louis BERTHOMÉ et de Marie GUYON ; voir ci-dessus.

1°) Mathurin AVERTY (64), qui suit.

2°) Marie AVERTY, née au Perrier le 13 juillet 1738 ; elle y épousa le 27 novembre 1771, Jacques Aimé JODET, laboureur, fermier, et maire de Notre-Dame-de-Monts, né au Perrier vers 1730, décédé à Notre-Dame-de-Monts le 5 octobre 1803, fils d’HH Maître Jacques JODET, syndic de la paroisse, et de Marie Elisabeth VRIGNAUD.

1a) Jacques André JODET, marchand, juge de paix, maire de Notre-Dame-de-Monts, y né le 29 décembre 1772, décédé à St-Jean-de-Monts le 10 février 1837 ; il avait épousé à St-Jean-de-Monts le 21 septembre 1796, Marie Marguerite CHARTIER, y née le 23 avril 1765, décédée à Beauvoir-sur-Mer le 24 septembre 1823, fille de Jean Baptiste CHARTIER, maire de St-Jean-de-Monts, et de Françoise Angélique GUÉRIN.

2a) Narcisse Etienne Denis JODET, médecin, né à Notre-Dame-de-Monts le 5 octobre 1805 ; il épousa à Beauvoir-sur-Mer le 22 novembre 1836, Colombe Louise Clémentine JOUBERT, née à Beauvoir-sur-Mer le 23 mars 1810, fille de Ferdinand JOUBERT, sieur de Prénouveau, et de Marie Adélaïde Clémentine MOURAIN.

3a) Clément Narcisse Ferdinand JODET, maire de La Barre-de-Monts, né à Notre-Dame-de-Monts en 1837, décédé à La Barre-de-Monts le 12 juin 1896 : il avait épousé Louise Berthe Odile TARDIVEAU, née en 1848, fille de Simon Alexandre Joseph TARDIVEAU, docteur en médecine à Nantes, et d’Emilie Rosalie Mathurine PINEAU, cette dernière, fille de Marie Joseph Tranquille PINEAU, sieur du Pavillon, et de Modeste Louise GOUIN.

4a) Berthe Clémentine Marie Josèphe JODET, née à Nantes le 9 septembre 1880, y décédée le 29 mars 1916 ; elle y avait épousé le 26 mai 1900, Etienne Edouard ROUSSEAU DUMARCET, maire de La Barre-de-Monts, né à Avallon (89) le 23 octobre 1869, décédé à La Barre-de-Monts le 7 octobre 1935, fils de Louis ROUSSEAU DUMARCET et de Marie Victoire DESPÉROUX.

5a) Simone Laure Clémentine ROUSSEAU DUMARCET, née à Nantes le 27 janvier 1902 ; elle y épousa le 16 mai 1923, Henry Marie Joseph Adolphe BRARD, chef d’escadron, né à Bouillé-Ménard (49) le 4 mars 1893, fils de Henri Alexandre Désiré BRARD et de Marie Josèphe Anne Camille MAUVIF de MONTERGON.

6a) Odile Marie Josèphe Henriette BRARD, née à Bouillé-Ménard le 4 août 1924 ; elle y épousa le 30 avril 1948, Louis Jacques Eugène Marie COUËTOUX du TERTRE, avocat, né à Laval le 15 juin 1923, fils d’Eugène COUËTOUX du TRETRE et d’Isabelle de SERRE de SAINT-ROMAN ; dont postérité.

5b) Guy Jules Etienne ROUSSEAU DUMARCET, propriétaire, né à Sedan le 15 février 1904 ; il épousa à Machecoul le 6 mai 1926, Lucienne Marie Armande DUEZ, née à Rezé (44) le 16 mai 1905, fille de Lucien Charles Marie DUEZ, éleveur de chevaux à Challans, et d’Anne Marie Madeleine BOURDIN ; dont :

6a) Louis Guy Joseph ROUSSEAU DUMARCET, ostreiculteur, propriétaire de camping, né à La Barre-de-Monts le 22 octobre 1933, décédé à Challans le 19 mars 2004 ; il avait épousé à La Barre-de-Monts le 18 mai 1857, Josiane Marthe Olive BOUTOLLEAU, née à St-Gervais le 14 août 1938, fille de Gilbert Emile Frédéric BOUTOLLEAU et d’Anne Marie Eugénie GAUTHIER.

7a) Dominique DUMARCET, propriétaire de camping à Notre-Dame-de-Monts, née à Nantes le 3 février 1958, mariée à Christian MARTIN.

7b) Eric DUMARCET, né le 1er juin 1959, directeur de camping, marié à Martine BLAIS.

7c) Béatrice DUMARCET, née le 18 mai 961, restauratrice, mariée à Michel MOREAU.

1b) Rose Marguerite JODET, née à Notre-Dame-de-Monts le 30 octobre 1774, décédée à La Barre-de-Monts le 19 décembre 1849 ; elle avait épousé à St-Jean-de-Monts le 30 mars 1799, Augustin Pierre BAUD, né à Notre-Dame-de-Monts le 9 février 1773, y décédé le 17 mars 1824, fils de Jean BAUD et de Jeanne Louise BLAIS.

2a) Victor Aimé BAUD, née à Notre-Dame-de-Monts le 25 février 1805, décédé à La Barre-de-Monts le 11 janvier 1868 ; il avait épousé à Notre-Dame-de-Monts le 7 novembre 1831, Jeanne Françoise AVERTY, y née le 23 décembre 1809, décédée à La Barre-de-Monts le 27 juin 1889, fille de Jean AVERTY (32) et de Rose VÉRONNEAU (33). Voir ci-dessous.

2b) Jean Marie BAUD, né à Notre-Dame-de-Monts le 6 janvier 1812 ; il y épousa le 4 octobre 1840, Rose Pacifique AVERTY, y née le 25 mai 1802, fille de Jean AVERTY (32) et de Rose VÉRONNEAU (33).


6. Mathurin AVERTY (64), né au Perrier vers 1731, décédé à Saint-Jean-de-Monts le 25 octobre 1811 ; il avait épousé au Perrier le 20 juin 1764, Jeanne CROCHET, née vers 1739, décédée au Perrier le 10 juillet 1806, fille de Jacques CROCHET et de Marie Jeanne Marguerite CROCHET.

1°) Charles AVERTY, laboureur, né au Perrier le 22 janvier 1770, y décédé le 31 décembre 1807 ; il y avait épousé le 24 janvier 1801, Marie Jeanne BABU, née au Perrier le 24 septembre 1781, fille de Jacques BABU et de Françoise Rose CROCHET.

2°) Jean AVERTY, qui suit.


7. Jean AVERTY (32), fermier, propriétaire, né au Perrier le 19 juillet 1773, décédé à Notre-Dame-de-Monts le 22 février 1834 ; il avait épousé le 29 juin 1801, Rose VÉRONNEAU (33), née à Notre-Dame-de-Monts le 28 novembre 1780, décédée à La Barre-de-Monts le 19 février 1851, fille de Martin VÉRONNEAU et de Louise Angélique VÉRONNEAU.

1°) Rose Pacifique AVERTY, née à Notre-Dame-de-Monts le 25 mai 1802 ; elle y épousa le 4 octobre 1840, Jean Marie BAUD, né à Notre-Dame-de-Monts le 6 janvier 1812, fils d’Augustin Pierre BAUD et de Rose Marguerite JODET, cette dernière, fille de Jacques Aimé JODET et de Marie AVERTY (voir ci-dessus).

2°) Mathieu Jean AVERTY, qui suit.

3°) Jeanne Françoise AVERTY, née à Notre-Dame-de-Monts le 23 décembre 1809, décédée à La Barre-de-Monts le 27 juin 1889 ; elle avait épousé à Notre-Dame-de-Monts le 7 novembre 1831, Victor Aimé BAUD, né à Notre-Dame-de-Monts le 25 février 1805, décédé à La Barre-de-Monts le 1er janvier 1868, fils d’Augustin Pierre BAUD et de Rose Marguerite JODET, cette dernière, fille de Jacques Aimé JODET et de Marie AVERTY (voir ci-dessus).


8. Mathieu Jean AVERTY (16), né à Notre-Dame-de-Monts le 1er février 1806, y décédé le 6 mai 1829 ; il épousa à Notre-Dame-de-Monts le 5 mai 1828, Marie Jeanne TRAVERS (17), née à Notre-Dame-de-Monts le 13 décembre 1805, décédée en 1834, fille d’André Nicolas TRAVERS et de Jeanne ROUSSEAU.


9. Marie Jean André AVERTY (8) né à Notre-Dame-de-Monts le 9 janvier 1829, décédé à La Plaine-sur-Mer (44) le 3 janvier 1871 ; il y avait épousé le 8 mai 1855, Delphine Lucie Marie BERNARD (9), née à La Plaine-sur-Mer le 25 octobre 1833, décédée en 1906, lingère, fille de Jean Baptiste BERNARD, charpentier, et de Marie Anne Angélique THÉBAUD.


10. Charles Joseph Marie AVERTY (4), instituteur, né à La Plaine-sur-Mer (44) le 23 novembre 1856, décédé en 1931 ; il avait épousé au Pellerin (44) le 25 septembre 1893, Emilie Jeanne Marie BEAUDU (5), institutrice, né à Cheix (44) le 13 septembre 1867, décédée en 1947, fille de Pierre BEAUDU, marchand de moutons, et de Jeanne LUCAS.

1°) Charles Emile Pierre Marie Jean AVERTY, qui suit.

2°) Alphonse Aristide Emile AVERTY, lieutenant colonel du génie, né à St-Jean-de-Boiseau (44) le 18 octobre 1895, décédé à Marseille le 8 février 1980 ; il avait épousé à Paris le 6 février 1926, Evelyna Hélène LEBLOND, née à Villemomble (93) le 17 août 1903, décédée à Carnoux-en-Provence (13) le 19 mai 1979, fille d’Auguste Eugène LEBLOND et de Hélène Hortense LEPAGE.

1a) Charles AVERTY, né à Metz en 1927, professeur de mathématiques, marié à Christiane VANVAL, dont Marie-Christine, Chantal et Laurent.

1b) Hélène AVERTY, née en 1929, institutrice, mariée à Jean CADO.

1c) Jacques AVERTY, né à Douarnenez en 1931, policier, marié à Jacqueline CASTREIX, dont Annick, Alain, André et Evelyne.

1d) Jean-Claude AVERTY, né à Port-Lyautey (Maroc) en 1935, ingénieur météo, marié à Christiane CHAPUIS, dont Jean-Paul, Pascale et Isabelle.

1e) Jacqueline AVERTY, née à Marrakech en 1939, conseillère pédagogique, mariée à Marcel CHAPUIS.

1f) Roger AVERTY, né à Oujda en 1942, marié à Thérèse  AUBERTIN, dont Charles, Elisa et Myriam.

1g) Jean-Pierre AVERTY, né à Port-Lyautey en 1948, père d’Arnaud.


11. Charles Emile Pierre Marie Jean AVERTY (2), quincaillier, né à St-Jean-de-Boiseau (44) le 10 juillet 1894, décédé à Paris le 25 février 1985 ; il avait épousé à Paris le 30 octobre 1920, Rosalie Gabrielle Jeanne DOUILLARD (3), dont :


12. Jean-Christophe AVERTY (1), né à Paris le 6 août 1928, décédé le 4 mars 2017 ; il avait épousé Marie-Blanche VERGNE, née à Colombes (92) le 22 septembre 1934, décédée à Paris le 28 juillet 1989, chanteuse et actrice, fille d’Emile VERGNE et de Suzanne LACOUR.

Après des études classiques aux lycées Montaigne et Louis-le-Grand à Paris, il est reçu à l’Ecole nationale de la France d’outre-mer, mais il y renonce pour faire des études de droit, de lettres, d’anglais et de philologie. Il intègre ensuite l’IDHEC et travaille comme banc-titreur chez Walt Disney avant de débuter sa carrière à la Télévision Française en 1952.

Il devient réalisateur en 1956. Il produira près d’un millier d’émissions pour la télévision, et près du double pour la radio, sur le jazz, le sport, le cirque, la mode, les variétés et surtout le théâtre et la littérature.

Il fonde sa réputation sur son caractère trempé, son goût de la provocation et son sens de l’innovation télévisuelle. Sa série « Les Raisins verts » (1963) fait grand scandale notamment en raison de la séquence récurrente dans laquelle un bébé de celluloïd est passé au hachoir à viande. Aux Etats-Unis, il reçoit un Emmy Award pour cette émission. Ses créations télévisées font date dans l’utilisation de la vidéo et des possibilités techniques de l’époque, comme l’incrustation de personnages filmés sur fond bleu avec un décor dessiné. En 2012, il confie la gestion, la conservation et la sauvegarde de l’ensemble de ses œuvres à l’Institut national de l’audiovisuel.




Descendance de François André AVERTY


3. François André AVERTY (824) (380) (364), né à St-Hilaire-de-Riez le 11 mai 1648, y décédé le 11 mars 1725 ; il avait épousé en premières noces à St-Hilaire-de-Riez le 26 janvier 1671, Louise BONNIN, née à St-Hilaire-de-Riez le 19 décembre 1642, y décédée le 9 avril 1681, fille de Pierre BONNIN et de Françoise CHAILLOU ; Louise BONNIN avait épousé en premières noces à St-Hilaire-de-Riez le 1er octobre 1661, Jean AIRAUD. Voir plus loin.

François André AVERTY épousa en secondes noces à St-Hilaire-de-Riez le 26 octobre 1684, Marie GUILLOT, née à Soullans le 26 mars 1646, fille de Pierre GUILLOT et de Marie FERRAND, et dont il eut une fille ; en troisièmes noces à St-Hilaire-de-Riez le 9 février 1695, Jeanne AIRAUD, née vers 1670, fille de Louis AIRAUD et d’Elisabeth BÉNÉTEAU ; et enfin, en quatrièmes noces à St-Hilaire-de-Riez le 4 octobre 1703, Marguerite DANIAU ; dont, entre autres :

1°) Charles AVERTY (182), né du premier mariage à St-Hilaire-de-Riez le 16 mars 1681, décédé au Perrier le 18 juin 1743 ; il avait épousé d’abord à St-Hilaire-de-Riez le 4 novembre 1711, Jacquette BERNARD, née vers 1690, décédée au Perrier le 31 janvier 1767 ; puis à St-Hilaire-de-Riez le 6 juin 1717, Magdeleine BRETHOMÉ, y née le 25 mars 1695, décédée au Perrier le 6 juin 1775, fille de Louis BRETHOMÉ et de Marie GUYON ; il eut plusieurs enfants du premier mariage, et un fils du second :

1a) Louise Françoise AVERTY (91), née du premier mariage à St-Hilaire-de-Riez le 3 août 1727 ; elle épousa au Perrier le 28 novembre 1747, Jacques BILLET, né au Perrier vers 1720, décédé à Soullans le 19 juillet 1785, fils de Jacques BILLET et de Jeanne CROCHET.

2a) Germaine Louise BILLET (45), cultivatrice à la Grande Guignardière, née au Perrier le 22 février 1753, décédée à Soullans le 11 novembre 1837 ; elle y avait épousé le 22 mai 1837, André Alexis FORTIN, laboureur, né à Soullans le 22 mai 1745, y décédé le 30 mars 1794, fils d’André FORTIN et de Renée Marie GANDEMER.

3a) François FORTIN (22), cultivateur, né à Soullans le 25 avril 1792, y décédé le 29 août 1845 ; il avait épousé à Soullans le 25 juillet 1831, Marie Anne VÉRONNEAU, née à Soullans le 2 décembre 1806, y décédée le 16 septembre 1845, fille de Simon André VÉRONNEAU et de Jeanne MASSONNEAU.

4a) Victoire FORTIN (11), tailleuse, née à Soullans le 20 mai 1842 ; elle y épousa le 1er juillet 1863, Pierre Henri GROUSSIN, né à Challans le 24 janvier 1839, fils de Pierre GROUSSIN et de Rosalie MARCHAND.

5a) Césarine Mathilde Victoire GROUSSIN (5), née à Commequiers le 13 mars 1867 ; elle y épousa le 12 octobre 1887, Edmond Pierre Jean-Baptiste DOUET, marchand de bois, charron, né à Challans le 23 décembre 1861, y décédé le 11 novembre 1912, fils de Pierre Baptiste Michel DOUET, originaire des Touches (44), et d’Adeline Clarisse Marie Louise LEGAST, propriétaire.

6a) Edmond Pierre Victor DOUET (2), importateur de bois du Nord, né à Challans le 20 août 1888, y décédé le 11 juin 1932 ; il avait épousé à Paris le 8 juillet 1916, Suzanne Jeanne CHEVY, née à Paris le 5 octobre 1897, y décédée le 3 décembre 1985, fille d’Emile Gabriel CHEVY, employé de commerce, et de Marie Joséphine Denise POSTEL ; devenue veuve, elle épousa en secondes noces à Paris le 6 avril 1937, Bernard ROY.

7a) Jacqueline Marie Thérèse Suzanne DOUET, plus connue sous son nom d’épouse « Jacqueline AURIOL (1) », aviatrice, pilote d’essai, née à Challans le 5 novembre 1917, décédée à Paris le 11 février 2000 ; elle avait épousé le 26 février 1938, Paul AURIOL, contrôleur général à EDF, né à Toulouse le 15 septembre 1918, décédé à Paris le 26 avril 1992, fils de Jules Vincent AURIOL, président de la République, et de Michèle AUCOUTURIER.

Brevetée pilote de tourisme en 1948, Jacqueline AURIOL se prend de passion pour sa nouvelle vie jusqu’à ce terrible accident du 11 juillet 1949, survenu sur la base des Mureaux, près de Paris, alors qu’elle était co-pilote à bord d’un petit hydravion qui faisait du « rase-flotte » sur la Seine. Jacqueline AURIOL, véritable miraculée, mais défigurée et souffrant de nombreuses fractures, subit 22 opérations douloureuses effectuées aux Etats-Unis. Elle profite de ses convalescences pour parfaire son apprentissage de pilote, et passera ses brevets militaires et de transport public en 1950, de vol à voile dont elle devient monitrice, et d’hélicoptère en 1951.

Le 15 août 1953, Jacqueline AURIOL est la première Européenne à franchir le mur du son, à bord d’un Mystère II. En 1955, elle est brevetée « pilote d’essai » et intègre le très fermé Centre d’essais en vol de Brétigny-sur-Orge. Elle est aussi la première femme à voler sur le Concorde, mais en tant que pilote d’essai.

1b) Charles AVERTY, né du second mariage de son père vers 1714, décédé au Perrier le 8 novembre 1772 ; il y avait épousé le 4 juin 1743, Catherine COUTHOUIS, née à St-Hilaire-de-Riez le 15 août 1715, décédée au Perrier le 3 juillet 1773, fille de Maurice COUTHOUIS et de Marie ROUSSEAU.

2a) Charles AVERTY, laboureur, né au Perrier le 20 mars 1749, y décédé le 20 mars 1794 ; il avait épousé au Perrier le 16 février 1775, Françoise Jeanne CAILLON, y née le 26 janvier 1751, y décédée le 13 avril 1791, fille de Jean CAILLON et de Catherine BONNAMY.

3a) Charles AVERTY, laboureur au Porteau, né au Perrier le 14 novembre 1779, y décédé le 15 avril 1829 ; il y avait épousé le 12 juillet 1815, Marie Françoise JOLIVET, née à Notre-Dame-de-Monts le 24 mai 1791, décédée au Perrier le 7 février 1848, fille de Pierre JOLIVET et de Françoise BURGAUD.

4a) Jean AVERTY, né au Perrier le 24 septembre 1825 ; il y épousa le 7 juillet 1851, Marie Victoire MARTINEAU, y née le 17 janvier 1828, fille de Jean Christophe Louis MARTINEAU et de Louise BURGAUD.

5a) Henri Jean Marie AVERTY, cultivateur, né à St-Hilaire-de-Riez le 23 janvier 1866 ; il épousa à St-Jean-de-Monts le 17 octobre 1892, Marie Louise Thérèse BOUCARD, y née le 18 février 1868, fille de François BOUCARD et de Marie BURGAUD ; ils eurent au moinx six enfants, dont :

6a) Marie Louise Anna Irma AVERTY, née à St-Jean-de-Monts le 13 août 1905, décédée au Perrier le 18 décembre 1988 ; elle avait épousé à St-Jean-de-Monts le 21 avril 1925, Pierre François Jacques BABU, né au Perrier le 9 août 1906, y décédé le 31 décembre 1962, fils de Jacques Pierre Frédéric Charles BABU et de Marie Louise Adèle Aimée BONNET.

7a) Pierre BABU, né en 1926, décédé en novembre 2013 ; il avait épousé en 1948, Léa MERCERON (1926-2014), dont :

8a) Liliane BABU, née en 1950, mariée à Abel BAUD, né en 1944, dont, entre autres :

9a) Elodie BAUD, née en 1984, en couple avec Thomas Jean-Luc Ange FRAPPIER (mon neveu), né en 1984, fils de Jacques Jean Georges FRAPPIER et de Franceline DEYE.

10a) Louna FRAPPIER

2°) Louis AVERTY, né du troisième mariage ; il suit.

3°) Jean AVERTY (190), né du quatrième mariage à St-Hilaire-de-Riez le 20 février 1717 ; il épousa à Soullans le 27 novembre 1738, Françoise BURGAUD, née à Soullans le 7 mars 1716, décédée à St-Hilaire-de-Riez le 9 février 1780, fille de Jean BURGAUD et de Françoise GRAVOUIL ; elle était la sœur de Marie BURGAUD qui avait épousé en 1740 Louis AVERTY, et de Jacquette BURGAUD qui avait épousé en 1755, Louis AVERTY.

1a) Jeanne AVERTY (95), née à Soullans le 23 janvier 1742 ; elle épousa à St-Hilaire-de-Riez le 22 juin 1773, Jean CHARRIER, y né le 4 mai 1751, fils de Mathurin CHARRIER et de Françoise Marguerite BILLON.

2a) Jeanne CHARRIER (47), née à St-Hilaire-de-Riez le 30 janvier 1784, y décédée le 21 avril 1861 ; elle avait épousé à St-Gilles-sur-Vie le 1er novembre 1799, Henry BARILLON, cultivateur, né à Soullans le 22 mars 1777, décédé à St-Hilaire-de-Riez le 26 août 1837, fils d’Henry BARILLON et de Marie Magdeleine BLAYE (BLAIS, BLET).

3a) Louise Marie BARILLON (23), née à St-Hilaire-de-Riez le 21 septembre 1800, décédée à Notre-Dame-de-Riez le 25 janvier 1874 ; elle avait épousé à St-Hilaire-de-Riez le 9 janvier 1828, Etienne RENAUD, laboureur, né à Challans le 20 novembre 1802, décédé à Notre-Dame-de-Riez le 5 août 1844, fils de Louis RENAUD et de Françoise GAUVRIT.

4a) Anastasie Marie RENAUD (11), née à St-Gilles-sur-Vie le 8 novembre 1840 ; elle épousa à Notre-Dame-de-Riez le 23 novembre 1868, Jean Baptiste FAUVEL, préposé aux Douanes, né à Bretteville-sur-Ay (50) le 23 avril 1837, fils de Pierre Philippe FAUVEL et d’Anne Marie Françoise CAPON.

5a) Valentine Anastasie FAUVEL (5), née à Bourgneuf-en-Retz (44) le 20 novembre 1869 ; elle épousa à Croix-de-Vie le 18 septembre 1901, André Benjamin BÉNÉTEAU, né à St-Gilles-sur-Vie le 30 novembre 1859, décédé en 1928, fondateurs des Chantiers Navals Bénéteau, fils de Benjamin Charles Baptiste BÉNÉTEAU, propriétaire, et de Marie Thérèse HOUYÈRE.

6a) André Ernest Valentin BÉNÉTEAU (2), constructeur de bateaux, né à Croix-de-Vie le 28 juin 1907, décédé à St-Gilles-Croix-de-Vie le 25 janvier 1987 ; il avait épousé à Croix-de-Vie le 23 juin 1934, Georgina Alexina Julienne BROCHARD, née à L’Aiguillon-sur-Vie le 4 mai 1912, décédée à St-Gilles-Croix-de-Vie le 15 février 1998, fille de Charles Louis BROCHARD et d’Anastasie Rosalie Adelina BROCHARD.

7a) Annette Monique BÉNÉTEAU (1), née le 4 août 1942, elle épousa en 1964 Louis Claude ROUX, fils de Louis Paul ROUX, quincaillier à Challans, d’une famille originaire de Chanet et de Pradiers dans le Cantal, et d’Evelina Joséphine Etiennette BROCHET, d’une famille originaire de la région nantaise, mais également de Collioure (66).

Annette Bénéteau est une autodidacte. Après des études commerciales qu’elle ne terminera pas, elle devient présidente de Bénéteau en 1964. Le groupe se spécialise alors dans la plaisance. Des innovations et des rachats plus tard (Janneau notamment), Bénéteau devient leader mondial de la plaisance. En 1984, elle introduit le groupe en bourse. En 2004, elle cède sa place à Bruno Cathelinais et crée l’année suivante, la Fondation Bénéteau. En 2007, elle intègre le conseil d’administration de L’Oreal. Elle reste à ce jour, l’une des femmes les plus riches de France.


4. Louis AVERTY (412), né à St-Hilaire-de-Riez le 19 août 1697, décédé à Soullans le 17 février 1768 ; il y avait épousé d’abord le 27 février 1724, Catherine MOREAU (1689-1739), fille de Mathurin MOREAU et de Jeanne GUILLONNEAU ; puis à Soullans le 18 juillet 1740, Marie BURGAUD (413), née à Soullans le 2 janvier 1715, y décédée le 22 septembre 1782, fille de Jean BURGAUD et de Françoise GRAVOUIL. Au moins 8 enfants sont nés des deux mariages, dont celui qui suit.


5. Louis François AVERTY (206), laboureur à la métairie de la Rivière, né du second mariage à Soullans le 14 mars 1748, y décédé le 30 avril 1819 ; il y avait épousé le 27 février 1786, Jeanne Charlotte NAULLEAU (207), née au Perrier le 24 avril 1763, décédée à Soullans le 7 décembre 1808, fille de Christophe NAULLEAU et de Charlotte CROCHET. Ils eurent au moins quatre enfants dont une seule fille, qui suit.


6. Jeanne AVERTY (103) née à Soullans le 26 novembre 1795, y décédée le 25 novembre 1832 ; elle y avait épousé le 8 mai 1811, Mathurin RIOU (104), né à Notre-Dame-de-Monts le 2 avril 1784, décédé à Soullans le 17 juin 1832, fils de Mathurin RIOU et d’Anne VÉRONNEAU ; dont au moins :

1°) Louise Pauline RIOU, qui suit.

2°) Victoire Rosalie RIOU, née à Soullans le 21 décembre 1823 ; elle y épousa le 3 juillet 1844, Pierre RENAUDINEAU, né au Perrier le 15 novembre 1814, fils de Pierre RENAUDINEAU et de Marie GUILLOT, ce dernier, fils d’Antoine RENAUDINEAU et de Marie Anne AVERTY.


7. Louise Pauline RIOU (51), couturière, née à Soullans le 12 juin 1821 ; elle y épousa le 23 octobre 1844, François MERCERON (50), tailleur d’habits, né à Soullans le 23 septembre 1816, y décédé le 3 mars 1896, fils de François MERCERON et de Marie Anne MERCERON ; dont, entre autres :


8. Marie Louise Françoise MERCERON (25), tailleuse d’habits, née à Soullans le 4 novembre 1845 ; elle y épousa le 4 juillet 1870, Auguste Joseph GRUÉ (24), charpentier, né à Challans le 8 mai 1845, fils de Louis GRUÉ et de Marie Catherine MARCHAND.


9. Louis Augustin Alexandre GRUÉ (12), boulanger, chauffeur d’automobiles (1932), né à Challans le 22 décembre 1879 ; il épousa à Beauvoir-sur-Mer le 6 octobre 1906, Marie Joséphine Virginie Cécile JOLY (13), née à Beauvoir-sur-Mer le 22 novembre 1881, fille de Léon Alexandre JOLY et de Marie Ursule PELLOQUIN.


10. René Marcel Alexandre GRUÉ (6), chauffeur d’automobiles, né à Vertou le 23 février 1909, décédé à Nantes le 5 février 1952 ; il avait épousé à Montoir-de-Bretagne (44) le 1er juillet 1932, Marcelle Léontine GUYHUR (7), y née le 20 juillet 1910, fille d’Alfred GUYHUR et de Marie Mélanie AVENARD.


11. Josiane GRUÉ (3), sociologue, née en 1940 ; elle épousa Dieudonné Joseph M’BALA M’BALA, expert comptable camerounais, dont elle eut au moins :

1°) Jacques Olivier M’BALA M’BALA, traducteur.

2°) Dieudonné M’BALA M’BALA, qui suit.


12. Dieudonné M’BALA M’BALA, « humoriste », né à Fontenay-aux-Roses (92) le 11 février 1966 ; il eut d’abord trois enfants de Marine Catherine Françoise LUTINIER, sculptrice ; puis encore deux enfants de Noémie MONTAGNE.

Elevé dans une école religieuse, il grandit dans les Hauts-de-Seine puis dans l’Essonne, dans un milieu familial qu’il qualifie de « populaire », plutôt de gauche. Sorti de l’école sans diplôme, il devient commercial dans différentes boites, pas longtemps, juste ce qu’il faut pour pouvoir toucher les Assedic. Puis il fait ses débuts dans les café-théâtres et se produit avec Elie Semoun, rencontré en Terminale. Le duo accède rapidement à la notoriété, grâce à ses passages à la télévision. En 1994, il s’installe en Eure-et-Loir avec sa femme et ses enfants, dans une ferme qui sert également de lieu de travail aux permanents de sa société de production. Pour des raisons surtout financières (c’est Dieudonné qui assure la gestion), Elie Semoun se sépare de son partenaire. Dieudonné continue sa carrière en solo et commence bientôt à « déranger » avant de s’engager plus intensément dans la politique et des prises de position qui font basculer son image. Pour le reste, se reporter aux nombreux articles que l’on trouve sur Internet.

1°) Merlin Dieudonné M’BALA M’BALA

2°) Noé Okepi M’BALA M’BALA

3°) Bonnie M’BALA M’BALA

4°) Plume M’BALA M’BALA

5°) Judas M’BALA M’BALA